Assurer la vente de son bien en toute sérénité

Un déménagement prochainement, pour des raisons professionnelles ou personnelles, la vente de votre bien immobilier est inéluctable. Vous allez devoir donc anticiper cette vente, vous mettre dans la peau des acheteurs potentiels en préparant et anticipant les rénovations ou modifications nécessaires à apporter et préparer les documents administratifs réclamés et obligatoire dans le cadre d’une vente immobilière, de plus qu’avec la promulgation de la loi Alur, cette liste c’est encore allongée.

Quelles obligations entraîne la loi ALur ?

Ratifié le 2 février 2014, cette loi a été portée par Mme Duflot, et a comme objectif, une réforme drastique du secteur immobilier, concernant aussi bien les ventes que les locations. La loi Alur souhaite surtout encadrer la trêve hivernale, les loyers et les modèles de contrat de location, ainsi que les ventes de bien immobilier, maison, appartement ou terrain.
Effectivement, depuis la promulgation de cette loi, le vendeur a vu ses obligations envers l’acheteur se renforcer. Toutes les informations qui incombent à la vente d’un bien immobilier sont exigées à la signature protocolaire du contrat préliminaire. Le dossier à fournir est donc très complet et demande certainement de se rapprocher d’un professionnel du droit et de l’immobilier .

Rénovation, mais quoi ?

Un rafraîchissement est conseillé, tel que de petits travaux, dans le but de répondre aux attentes des futurs acheteurs. En effet, attelez-vous à la peinture, en optant pour des couleurs neutres et claire, dans le but d’apporter de luminosité, et bien entendu, il vous faudra réaliser un bon lavage de printemps.

Il ne s’agit pas non plus de démolir les murs selon vos goûts personnels et donc de refaire la cuisine ou la salle de bain, ce qui serait difficile à rentabiliser, pensez à ce qui vous a plu et séduit lors de la première visite, en effet l’acheteur potentiel doit pouvoir se projeter. Donc éviter les travaux trop coûteux et ne faites pas un crédit dans le but de vendre le plus vite possible votre demeure. Selon une étude venant des Etats-Unis, à noter que même si ce pays est à 10000km, celui-ci est très présent sur notre territoire et dans l’esprit des citoyens. Cette étude démontre les modifications et retouches les plus judicieuses sont sans aucun doute, une nouvelle porte d’entrée, de garage, un agencement extérieur, tel qu’une terrasse en bois, le bardage des murs ou encore les plancher à l’intérieur, dans tous les cas, pensez à une maison témoin, afin de faciliter l’imagination de l’acheteur potentiel.

Sachez qu’aujourd’hui les futurs acquéreurs font également très attention à la maîtrise de la consommation d’énergie, l’isolation est donc très importante.

Quels sont les documents à restituer ?

Voici donc une liste des éléments à rassembler, relatifs au logement, aux données personnels, aux travaux réalisés afin de rassurer l’acheteur potentiel et amener de la transparence à travers les négociations.

Une liste ici des éléments à apporter au dossier, concernant vos données personnelles, et les informations concernant le logement en question vous est fourni ici, dans un but de transparence avec le nouvel aquéreur.

Documents du logement :
– Titre de propriété
– Copie d’autorisation de la mairie pour travaux de rénovation et/ou agrandissement
– Copie des derniers avis d’imposition et taxe foncière
– Plans détaillés du bien immobilier
– Dossier des diagnostics techniques (DDT)

Documents personnels :
– Justificatifs d’identité
– Adresse
– RIB original
Acte de naissance ou extrait du livret de famille
– Copie du contrat de mariage ou PACS

Pour les propriétaires vendant un appartement en copropriété, les informations à fournir diffèrent et sont plus nombreuses, en effet le futur propriétaire s’intègrera et devra s’adapter aux règles de vie de la résidence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *