Les propriétaires doivent changer leurs anciens tableaux électriques et leurs disjoncteurs

Depuis un an déjà, et pour être plus précis depuis le 1er Juillet 2017, chaque propriétaire de bien immobilier doit être en accord avec la loi par rapport aux diagnostics d'électricité et de gaz. Alors à l'heure actuelle, ils doivent respecter les conditions s'ils désirent mettre en vente ou en location leur logement, si celui-ci possède une installation électrique d'au moins 15 ans. Si celle-ci ne respecte plus les nouvelles normes, les propriétaires ont l'obligation de la renouveler, et cela, n'est pas négociable. 

Des travaux utiles 

Aujourd'hui, les propriétaires doivent fournir un diagnostic énergétique lorsqu'ils mettent à la vente ou à la location leur logement, afin d'être en accord avec la loi. Cela peut s'avérer assez coûteux, mais ces travaux sont nécessaires pour tenir éloigner les dangers et ne pas mettre en péril la vie des autres.

Pour effectuer ces travaux d'installation électrique, les propriétaires peuvent opter pour le remplacement de leur ancien disjoncteur et de leur tableau électrique datant de plusieurs dizaines d'années. En choisissant un tableau électrique neuf, les circuits électriques seront protégés et la continuité des services sera optimisée. Grâce à ce matériel, les anomalies pourront être détectées plus rapidement. 

Un professionnel vérifie l'installation

Cependant, après avoir installé ce nouvel équipement, les propriétaires devront faire intervenir un expert en diagnostic. Ce dernier vérifiera l'installation des travaux, et pourra réaliser un diagnostic fiable et sûr. 

Il étudiera avec minutie la conformité des lieux, et le matériel électrique sera vérifié. Il transmettra alors les documents utiles prouvant le bon respect des normes, pour louer ou vendre le logement en question. 

Des documents nécessaires

Les diagnostics réalisés sur les logements achetés il y a moins de 6 ans restent réglementaires, sauf si des travaux ont été effectués entre temps. Les propriétaires n'auront pas la possibilité de louer ou vendre leur bien, si ces documents n'ont pas été remplis.

De plus, si malgré tout, les propriétaires s'évertuent à contourner cette loi, le futur acquéreur et le futur locataire, pourra engager des poursuites pour vices cachés. Cela engendrerait alors une dépense considérable pour les propriétaires, surtout si cette installation cause des dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *