Comment entretenir sa toiture efficacement ?

Quand et comment peut-on entretenir le toit pour préserver l’ensemble du bâtiment et le confort thermique ? Si dans le passé ce type de travail était prévu pour les mois d’été, aujourd’hui la contrainte de la saison n’existe plus.

Une inspection visuelle complète de l’état de la couverture de toiture doit toujours être effectuée annuellement afin de vérifier s’il y a des dommages et, si nécessaire, d’intervenir rapidement. Il est également conseillé d’effectuer des contrôles supplémentaires après des événements météorologiques exceptionnels, tels que de fortes chutes de neige, de la grêle ou des tempêtes de vent. L’objectif est de vérifier l’état de conservation de tous les éléments de la couverture de toiture, et de vérifier l’efficacité des installations d’évacuation des eaux pluviales, telles que les gouttières. En plus de l’inspection visuelle de l’extérieur, il est également utile d’effectuer une inspection interne, c’est-à-dire depuis l’entretoit accessible, afin d’identifier l’existence de signes possibles d’infiltration d’eau, tels que des taches humides ou la formation de moisissure.

A la recherche des dégâts

Les problèmes possibles et les plus courants qui peuvent être rencontrés sont les suivants : fissuration, rupture ou déplacement localisé des tuiles ; formation d’accumulations de débris et de dépôts entre les éléments de toiture qui, avec le temps, peuvent provoquer des infiltrations ; formation de dépôts qui peuvent obstruer les canaux de collecte et d’évacuation de l’eau, avec des conséquences néfastes pour la maçonnerie également. Après l’inspection visuelle, une décision sera prise quant à l’opportunité et à la manière d’intervenir.

Pas de stagnation et d’obstruction

La collecte et l’évacuation des eaux de pluie est vraiment essentielle, tant pour la durée de la toiture que pour celle de la structure sous-jacente. C’est pourquoi il est essentiel de veiller à ce que les canaux (fonte, cuivre, PVC) soient toujours propres et exempts de dépôts. Il permet également d’éviter une maintenance plus drastique et plus coûteuse. Pour certaines hauteurs (environ 11-15 mètres), le nettoyage peut être effectué avec des aspirateurs spéciaux qui réduisent le temps et les coûts de travail, en évitant les échafaudages et autres structures auxiliaires. Les dommages mineurs peuvent être réparés, à condition qu’ils soient correctement exploités ; dans le cas contraire, il faut les remplacer. Pour en savoir plus, voir moncouvreur.

Entretien ordinaire

Réparation et remplacement

En plus d’effectuer ces opérations à titre exceptionnel, par exemple en raison de dommages ou d’anomalies constatés lors de l’inspection de parties limitées de la surface, des opérations de maintenance simples doivent également être prévues périodiquement et programmées en fonction du type et des matériaux de la membrane de couverture. Les opérations d’entretien courant les plus courantes sont les suivantes :

  • nettoyage et enlèvement des dépôts, débris, feuilles et autres ;
  • déplacement d’éléments de toiture mal alignés ou autrement déplacés ;
  • Remplacement de pièces endommagées ;
  • restauration des dispositifs d’ancrage des éléments de toiture.
  • La couverture de toiture joue un double rôle : fonctionnel et esthétique (elle caractérise stylistiquement le bâtiment) ; il est donc doublement important de maintenir son efficacité. Et agir rapidement en cas de problèmes. Généralement, dans le cas de toitures avec tuiles, le remplacement des éléments doit être étendu à une zone plus large que celle endommagée, ce qui favorise l’ancrage parfait des nouveaux éléments et, par conséquent, l’étanchéité globale de la couverture. Si les toits sont faits de panneaux et de tôle ou de plastique, la surface de remplacement varie selon le type de matériau utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *