Ce que vous devez savoir sur l’extension de maison

Avec le temps, la famille s’agrandit, on acquiert plus de meuble et on manque d’espace. Mais comme gagner en m² sans déménager ? La réponse à cette question est évidente : l’extension de maison. Cette dernière implique l’exécution de lourds travaux qui nécessitent réellement l’intervention d’un maçon professionnel ou d’une entreprise spécialisée. Toutefois, vous devez savoir certaines choses avant d’engager les travaux. Retrouvez les informations à savoir nécessairement dans cet article.

L’extension de maison : Ce que disent les réglementations

Comme tous travaux de maçonnerie, l’extension de maison est une activité très encadrée par la loi.

D’une part, elle doit obéir aux normes posées par le plan local d’urbanisme de votre région. Avant d’entamer les travaux, il faudra donc vous renseigner auprès du service d’urbanisme de votre mairie. En effet, la nouvelle construction doit pouvoir s’intégrer à l’architecture locale de votre région. Pour la préservation de cette dernière, il est possible que le PLU en vigueur dans votre localité impose l’utilisation de matériaux spécifiques, voire même interdire l’utilisation de certains.

D’autre part, sachez que selon l’ampleur des travaux que nécessite l’extension de maison, une déclaration préalable ou un permis de construire seront nécessaires. En bref, si l’extension crée une emprise au sol ou au plancher d’une surface de 5 à 20 m², une déclaration préalable des travaux suffira. Si vous êtes en zone urbaine, cette limite peut atteindre les 40 m². Notez toutefois que la surface totale de la maison ne doit dépasser les 170m² une fois les  travaux achevés. Si c’est le cas, vous devez obtenir au préalable un permis de construire.

Enfin, la loi impose l’intervention d’un architecte pour toute extension dont la surface totale dépasse  les 150 m², notamment si vous prévoyez de mettre en place une véranda ou de surélever la toiture. Il effectuera une étude approfondie pour savoir si vos fondations sont à même de supporter une charge supplémentaire. Sachez que dans certains cas, l’avis de cet architecte conditionne l’obtention du permis de construire. Il est a noté, qu’il est aussi nécessaire de faire appel à un professionnel comme ce maçon expérimenté dans le Seine et Marne afin de facilité la réalisation des travaux.

Extension de maison et réglementation thermique

On entend souvent parler de la RT2012 sans vraiment savoir ce que c’est réellement. C’est une réglementation qui restreint la possibilité d’agrandir une maison à 30% de sa surface, soit 150 m² au total. Dans le cas où l’extension dépasse cette limite, vous serez contraints à payer un frais supplémentaire pour le respect de l’écologie et de l’environnement. Sachez toutefois qu’une étude énergétique doit être réalisée avant et après les travaux pour déterminer le montant de ce frais. À noter également que ces travaux seront soumis à un permis de construire en plus de la déclaration préalable des travaux. Pour éviter ainsi le surcoût engendré par vos travaux d’agrandissement de maison, il est conseillé de ne prévoir qu’une extension en deçà de cette limite.

Une étude préalable du sol avant toute extension horizontale de la maison

On entend par extension horizontale l’optimisation de la maison sur sa surface. Une étude préalable de l’état du sol est indispensable bien qu’elle ne soit pas imposée par la loi. Elle aura pour but de déterminer si le sol est à même d’accueillir une extension. C’est grâce à cette étude que l’on peut détecter l’emplacement des tuyaux ou des canalisations qui sont enterrés sous la terre. Elle permettra aussi de définir le type de fondations à mettre en place afin que la nouvelle structure soit bien solide et perdurer dans le temps. Pour ce faire, il est indispensable de  confier les travaux à un maçon professionnel ou à une entreprise spécialisée dans le BTP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *