Les étapes à respecter pour réussir son ravalement de façade

La rénovation de façade est une opération à la fois complexe et fatigante. Pourtant, avec une certaine méthode et un peu de rigueur, il est possible de réussir son ravalement de façade selon les règles de l’art. Dans cet article vous découvriez les étapes qu’il va falloir respecter pour bine mener à terme votre projet.

La première étape : l’observation des règles légales et administratives

Lorsque vous procédez à un ravalement façade, vous apportez peut-être une ou plusieurs modifications à l’esthétique extérieure de votre immeuble et c’est votre droit le plus absolu en tant que propriétaire, mais des dispositions légales et administratives encadrent cette activité. Il en est par exemple de la finition de votre rénovation. Compte tenu de la situation de votre maison qui peut être implantée dans une zone historique, et compte tenu du respect du plan local d’urbanisme, vous devez vous renseigner sur la liste des matériaux qui peuvent être utilisés à cet effet.

Les textes en vigueur restreignent également les travaux qui peuvent être effectués sur un immeuble qui a fait l’objet d’une identification par le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV). Il en est également de même des bâtiments qui sont classés parmi les monuments historiques de France. Dans le cas où le bâtiment concerné figure dans ce second classement, le propriétaire est obligatoirement tenu de demander l’avis préalable des architectes des bâtiments de France (ABF) avant d’intervenir. Cet avis doit également s’accompagner d’un permis de construire délivré par la Préfecture.

En tant que propriétaire, vous devez également savoir que depuis 2017, un décret vous enjoint à procéder à l’installation de plaques isolantes au moment où vous procédez à un ravalement de façade. Selon les dispositions de ce Décret, tous les immeubles d’habitation, les bâtiments commerciaux ou d’enseignement, les bureaux et les hôtels sont concernés par cette obligation une fois que la rénovation affecte plus de la moitié de la façade.

La seconde étape : le choix d’un enduit adéquat

L’erreur la plus fréquente commise lors d’un ravalement de façade, c’est l’utilisation d’un enduit incompatible avec l’ancien revêtement. Vous devez savoir qu’il existe deux types de revêtements sur le marché : celui qui est organique et celui qui est minéral. La différence majeure entre les deux, c’est que sous la flamme, le premier se ramollit tandis que le second reste insensible au feu.

Si vous devez choisir avec prudence votre enduit, c’est parce que les maçonneries ne sont pas les mêmes. Certaines sont plus résistantes que d’autres.

La troisième étape : la protection du mur extérieur après l’opération de ravalement

Une fois que vous avez terminé les gros œuvres, il ne vous reste plus qu’à appliquer les produits qui permettent de protéger votre mur nouvellement ravalé. Cette protection est indispensable si vous voulez éviter que des vandales inscrivent des graffitis sur votre structure.

À cet effet, vous pouvez demander à votre prestataire à ce qu’il utilise des bouche-pores. La particularité de ce produit, c’est qu’il favorise l’imperméabilité de la façade et la rend très lisse pour que l’inscription ne s’y fixe pas. En réalité, ce système se base sur l’application d’un liquide qui crée un film protecteur en plastique sur le mur.

Dans le cas où vous n’aimez pas l’esthétique de la façade protégée par les bouche-pores, vous pouvez opter pour l’application d’un produit oléophobe. Pour cela, il est nécessaire de s’adresser à un professionnel comme cette entreprise de ravalement qui est localisée dans le 78.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que vous pouvez prétendre à une aide financière dans le cadre de la réalisation de vos travaux de ravalement de façade.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *