Tout savoir sur la gestion des déchets de chantier

Les déchets générés en BTP font l’objet d’une réglementation afin de les gérer. Avant de pratiquer cette gestion, il est indispensable de connaître les principes de celle-ci. Il est également important de savoir quels avantages cette pratique apporte.

Les principes de la gestion des déchets de chantier

Les déchets de chantier sont les résidus restants après les travaux de démolition, de construction ou de réhabilitation d’immeubles. Dans le secteur du bâtiment, leurs éliminations sont soumises à une réglementation stricte. Cette convention est régie par le code de l’environnement. Elle concerne la responsabilité des producteurs de ces ordures. La gestion des déchets de chantier est donc l’obligation de l’entreprise envers l’environnement pour s’en débarrasser. Elle consiste à les collecter, les stocker et à les traiter, que ce soit pour un recyclage ou pour une incinération. Elle a pour objectif de maximiser l’utilisation des ressources par le transport et le tri des déchets. Tout cela est fait pour optimiser la réutilisation de ces derniers.

Divers types de déchets de chantier peuvent être rencontrés. Premièrement, les débris inertes, qui sont des ordures minérales. Ceux-ci ne font pas l’objet de modifications. Ce sont surtout les emballages perdus. Ensuite, les déchets dangereux qui constituent un danger pour la santé et l’environnement. Pendant leur récupération, il est obligatoire de les stocker dans des conteneurs étanches pour éviter toute propagation. Il faut également munir ces stockages de bordereaux pour assurer une bonne traçabilité des déchets. En troisième position, il y a les résidus non inertes et non agressifs. Ces derniers sont éliminés facilement en déchetterie. Ils ne présentent aucune substance nuisible dans leur composition.

Les avantages de la gestion des déchets de chantier

Les avantages de la pratique de cette gestion sont multiples. Tout d’abord, elle aide à préserver l’environnement. Cette organisation permet la réduction des comportements irrespectueux de l’atmosphère. En effet, cela favorise la lutte contre la pollution. Que ce soit de l’air, de l’eau, du sol et même au niveau de la faune locale. Ensuite, la gestion facilitera le recyclage des déchets de chantier afin de les revaloriser. Pour le cas des débris inertes, ils peuvent être réutilisés pour les travaux routiers. Les ordures non dangereuses quant à elles sont envoyées en usine de recyclage afin d’être transformées. Après cela, elles seront utilisées dans le monde du biodégradable. Concernant les déchets nuisibles, ils seront traités dans les filiales agréées. En effet, leurs transformations sont plus coûteuses et plus difficiles à réaliser. Enfin, le tri des ordures est très économique pour l’entreprise. Cela se justifie par le grand coût que nécessite une élimination directe par rapport au recyclage.

La gestion favorise donc en grande partie le projet de recyclage. Celui-ci a pour objectif de favoriser la relation entre l’environnement, l’homme et la ville où l’entreprise se situe. Grâce à cela, cette firme, ainsi que celle du traitement seront durables. Pour atteindre ces buts, il faut une sensibilisation des employés et des consommateurs sur le tri des ordures. Celle-ci servira à leur apprendre que la réutilisation de ces débris est la meilleure solution écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *