Engager des travaux de maçonnerie soi-même : les erreurs à éviter

Pour réduire les coûts de la construction de maison, nous décidons souvent d’exécuter les travaux nous-même. Toutefois, cette opération ne peut se faire n’importe comment. Il faut toujours veiller à respecter les normes de la construction. Ainsi, vous allez retrouver dans cet article les erreurs les plus fréquentes rencontrées dans le cadre des travaux de maçonnerie. Vous y trouvez également les moyens de les éviter.

Faire les fondations sans une étude préalable de l’état du sol

Dans la construction de maison, il est primordial d’avoir une fondation solide. Cependant, avant de passer à sa construction, il faut au préalable effectuer une étude de l’état du sol, réalisée de préférence par un géotechnicien. En effet, cette étude doit être effectuée avant même de conclure l’achat du terrain car il est important de connaitre la qualité du sol. Sachez qu’il existe des terrains non constructibles. Cette étude vise à déterminer la nature du sol et par conséquent, de déterminer le type, la largeur et la profondeur des fondations. Outre le recours à un spécialiste, vous pouvez vous renseigner sur la qualité du sol autrement, par exemple en demandant à vos voisins ou en se renseignant auprès de la mairie. En effet, vous pouvez consulter auprès de celle-ci les documents sur la prévention des risques liés à une zone donnée.

Ignorer les démarches administratives

Notez que les travaux de maçonnerie, que ce soit pour construire une nouvelle maison ou pour rénover une structure existante, sont soumis au régime de l’autorisation préalable. Dans certains cas, comme l’extension d’une maison en surface, un permis de construire est requis. Dans d’autres, une simple autorisation suffit. Mais dans tous les cas, la demande d’autorisation sera déposée auprès de la mairie. En effet, toute construction doit se faire dans le respect des normes existantes sous peine de pénalité. Il est indispensable de tenir compte des exigences imposées par le Plan Local d’Urbanisme.

Mal se préparer

Pour construire ou rénover  votre bâtisse, un minimum de préparation est requis au préalable surtout si vous souhaitez réaliser les travaux vous-même. Veillez à ce que vous ayez les outils et les matériaux nécessaires pour mener à bien les différentes opérations. Pensez également à prévoir un budget assez large avant d’entamer les travaux afin d’éviter les mauvaises surprises. C’est là tout l’intérêt de faire appel à une entreprise de travaux de maçonnerie, notamment pour demander un devis. Un tel document vous fournira toutes les informations nécessaires telles que la liste des matériaux indispensables et leurs prix, le coût des différentes prestations au cas où vous décidez d’engager un  professionnel et les outils utilisés notamment si l’intervention de matériels spécifiques tels que les engins élévateurs ou les bennes sont requis.

Se passer de l’avis de l’expert avant l’achat des matériaux

Sachez que la solidité et la durée de vie d’une maison dépend de la qualité des matériaux utilisés pour sa construction. Les matériaux ne doivent pas céder facilement devant les intempéries et les différentes pollutions. Pour éviter donc les erreurs difficilement réparables, demander l’avis d’un expert tel qu’un maçon ou un architecte est fortement recommandé.

Se passer de l’aide d’un expert pour la réalisation des gros œuvres

On entend par gros œuvres les travaux qui garantissent la solidité et à la stabilité de l’habitat. Ils comprennent : les fondations, l’assainissement, l’élévation des murs, la charpente et la toiture. Il s’agit de travaux lourds dont la réalisation demande une connaissance large en BTP, de la compétence et un savoir-faire particulier. Notez que la solidité de votre immeuble n’est assurée qu’en suivant les normes de la construction. Pour ce faire, confiez donc vos gros travaux à un professionnel tels que cette entreprise de maçonnerie qui se trouve dans le 93.

Négliger les seconds œuvres et bafouer les travaux de finition

Une fois que votre bâtisse soit en place, il est temps de passer aux seconds œuvres. Ce sont tous les travaux qui rendent votre maison habitable. En d’autres termes, ils assurent le confort des habitants de la résidence. Il s’agit notamment des travaux de plomberie, l’installation du système électrique, la menuiserie, la pose des carrelages, etc.

Outre les seconds œuvres, veillez à assurer les travaux de finitions. Non seulement ils contribuent à l’optimisation du confort intérieur de votre maison, ils sont également garants de l’esthétique de celle-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *