Comment fonctionne un ascenseur ?

Aujourd’hui, nous vous proposons un petit article informatif sur le fonctionnement de l’ascenseur. Certains l’utilisent quotidiennement, mais combien sont les personnes qui savent réellement comment marche cet engin ? Réponse ci dessous.

Le fonctionnement d’un ascenseur

La cabine de l’ascenseur est posé sur un piston, il s’agit d’une énorme seringue. Quand un passager appuie sur le bouton correspondant à l’étage où il souhaite se rendre, un liquide est injecté dans le piston. Sous l’effet de la pression, le piston s’élève en coulissant dans la colonne, entraînant dans sa course la cabine.

La descente quant à elle est provoquée par l’ouverture d’une vanne, ce qui va permettre l’évacuation du liquide vers un réservoir d’huile. Ainsi, sous le poids de la cabine, le liquide est évacué, en sachant que l’ouverture des vannes permet de réguler de débit du liquide et donc, de la vitesse de descente de la cabine.

Seul inconvénient à ce système, si l’on veut monter de 10 mètres, il faudra bien évidemment un piston d’une longueurs de 10 mètres minimum. Par conséquent, il faudra l’enterré profondément, ce qui limite grandement l’installation d’un tel système.

La technique du mouflage

Les ingénieurs du 19ème siècle ont eu l’idée d’utiliser le mouflage. Ce dispositif, utilisé depuis le moyen âge mets en oeuvre plusieurs poulies afin de démultiplier la force et faciliter le transport des charges lourdes. Le principe consiste à suspendre la cabine à un câble et à placer à mouflage sur ce câble. Le piston est solidaire de la roue mobile du mouflage.

Avec un tel dispositif, quand le piston parcourt une distance donnée, le câble qui tire la cabine parcours deux fois cette distance. En effet, quand la poulie parcourt une unité de distance, le câble qu’elle entraîne en parcourt 2, résultat, la cabine parcourt deux unités de distance. Si l’on ajoute une roue supplémentaire au mouflage, la cabine parcourra 3 unités de distance.

Les systèmes de sécurité

En principe, un ascenseur est plutôt du genre docile, il ne fait que ce qu’on lui demande, en respectant 2 règles :

  • Servir les passagers dans l’ordre dans lequel ils ont appelé l’ascenseur.
  • Voyager avec un maximum de passager à son bord pour limiter les allers et venus.

Un boitier électronique enregistre les appels, et grâce à des capteurs, on sait en permanence ou se trouve la cabine, c’est la raison pour laquelle il faut appuyer que dans la direction dans laquelle on veut aller.

Des société sont spécialisé dans la maintenance et le dépannage voir : maintenance ascenseur Paris et dépannage ascenseur Paris.

En cas d’incidents, des parachutes sont situés de chaque côté de la cabine qui se présente sous la forme d’une mâchoire, solidaire de la cabine, et d’un câble situé sur le côté qui forme une boucle. Quand la cabine monte ou descend, le câble accompagne le mouvement. Pendant se temps la mâchoire et la cabine coulissent le long d’un guide sur lequel la mâchoire peut se refermer en cas d’urgence. Le câble passe par un limiteur de vitesse. En cas de dépassement, le limiteur bloque instantanément le câble. La cabine quand à elle continue sa course mais le câble va tirer sur la mâchoire, ce qui va enclencher le mécanisme de parachute.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *