Comment évaluer le prix de sa maison ?

Acheter pour revendre : malgré la prolifération des autres styles d’investissements immobiliers, cela reste le must des astuces pour rentabiliser son patrimoine. Mais attention, en fonction de la bulle immobilière, le prix du m2 peut augmenter ou baisser. D’où l’importance notamment de demander une évaluation de son bien immobilier avant de vendre. Il reste à savoir comment faire.

Un courtier un spécialiste en la matière

Dans le cadre d’un projet immobilier, peu importe laquelle, se faire accompagner par un courtier spécialiste reste toujours de mise. Fort de ses années d’expérience, ce dernier sera non seulement plus à même de céder votre bien en un rien de temps, mais le tout à bon prix. En effet, une technique utilisée afin de déterminer la valeur vénale de votre immeuble est de se fier à la valeur du marché. Vous devez en ce sens trouver un bien identique au vôtre, vous trouvant dans le même quartier et vous fier à son prix pour fixer le vôtre. C’est facile, pratique et rapide.

Avec un courtier notamment, vous n’avez pas besoin de visiter d’autres biens pour ce faire. Il suffit qu’il s’inspire des résidences qui lui ont déjà été confiées. Ce qui viendra accélérer les démarches de la mise en vente.

Néanmoins, vous devez comprendre que les courtiers engagent des frais supplémentaires. En effet, il sera de la prérogative des propriétaires qui vendent leur bien de régler la commission de ces derniers.

Il importe donc de comparer les offres avant de choisir son prestataire de service. Il en va de la rapidité de votre vente, choisir un courtier qui a une bonne réputation sur le marché est de mise, et ce, malgré que ces commissions soient un peu plus élevées.

Des diagnostics immobiliers

Les courtiers travaillent également en collaboration avec des spécialistes du diagnostic immobilier. C’est non seulement une démarche obligatoire, mais également objective afin d’évaluer le prix du m2 d’un bien.

Bien évidemment, cette alternative est payante. Le devis varie notamment selon les prestataires et l’importance des évaluations à faire. Néanmoins, l’objectivité et la qualité des évaluations en valent réellement le prix.

Avec un diagnostic fait par des professionnels, vous serez sûr de vendre au meilleur prix. La fourchette proposée sera personnalisée en fonction du type de bien et des travaux qui resteront à faire dans la maison.

Quand on parle de diagnostic immobilier, il n’est pas seulement question de DPE, ou diagnostic de performance immobilière. Il parait important de le souligner. Les spécialistes prennent également en compte le gaz, l’électricité, l’isolation, les métaux lourds et le plomb ainsi que les insectes et champignons dans leur évaluation.

Pour ceux qui souhaitent léguer un bien clef en main, dans la mesure où les particuliers ne sont plus véritablement attirés par les travaux de rénovation, il y a toujours moyens de renverser la tendance avec un diagnostic immobilier. Il suffira alors de se charger soi-même des points qui affaiblissent la qualité et le confort de l’immeuble et refaire un autre diagnostic avant la mise en vente.

Prendre en compte les négociations

Pour évaluer la valeur de votre bien, on vous conseille également de prendre en compte les négociations. En effet, il est rare qu’un bien se vende au prix exact auquel on le propose. Vous devez donc prévoir une petite marge pour laisser croire aux futurs investisseurs qu’ils obtiennent leur nouveau bien à prix bas. Cela pourra impacter sur la rapidité des transactions.

En parlant des négociations justement, sachez que les acheteurs potentiels ne parlent que du prix net vendeur. Vous devrez donc toujours régler les frais de commissions du courtier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *